Deux pionnières : l’une, ingénieure et enseignante-chercheuse à l’université en sciences technologiques, l’autre, responsable de cabinet au ministère des Telecommunications, témoignent du combat qu’elles ont mené pour l’accès aux études et à l’emploi dans une Algérie en plein essor économique mais conservatrice et du recul social actuel. Entretien Jacqueline POMMERT